Prochainement au Cinéma du Parc
Cliquez sur un titre pour plus d'informations

CAFÉ SOCIETY
Dès le 29 juillet

THE MUSIC OF STRANGERS:
YO-YO MA & THE SILK ROAD ENSEMBLE

Dès le 29 juillet

CINÉMAGIQUE présente
EQUITY

Le 1er août

COURT MÉTRAGE DU MOIS
UNA UNIKKAAVUT

En août

PARFAITES / PERFECT
Du 4 au 6 août

SWEET BEAN
Dès le 5 août

LO AND BEHOLD:
REVERIES OF THE CONNECTED WORLD

Dès le 5 août

CINÉMANIA présente
LES INNOCENTES

Le 11 août

GLEASON
Dès le 12 août

LE FESTIVAL MODE & DESIGN présente
THE FIRST MONDAY IN MAY

Les 12, 13 et 14 août

LES INNOCENTES
Dès le 19 août

HELL OR HIGH WATER
Dès le 26 août

HISTOIRE HIPPIE / STONE STORY
Dès le 26 août

NICK CAVE: ONE MORE TIME WITH FEELING (3D)
Le 8 septembre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CAFÉ SOCIETY

DÈS LE 29 JUILLET

>>Acheter vos billets en ligne<<

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
États-Unis. 2016. Réal.: Woody Allen. 96 min.
Avec: Jesse Eisenberg, Steve Carell, Sheryl Lee.

Version originale anglaise avec sous-titres français


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

New York, dans les années 30. Coincé entre des parents conflictuels, un frère gangster et la bijouterie familiale, Bobby Dorfman a le sentiment d'étouffer ! Il décide donc de tenter sa chance à Hollywood où son oncle Phil, puissant agent de stars, accepte de l'engager comme coursier. À Hollywood, Bobby ne tarde pas à tomber amoureux. Malheureusement, la belle n'est pas libre et il doit se contenter de son amitié.

Jusqu'au jour où elle débarque chez lui pour lui annoncer que son petit ami vient de rompre. Soudain, l'horizon s'éclaire pour Bobby et l'amour semble à portée de main...

« Tout est là, harmonieux, fluide, porté par un ensemble d’interprètes délicieux auquel l’auteur s’est joint sous la forme d’une voix off, qui narre les tribulations de Bobby Dorfman entre le Bronx et Beverly Hills. »
-LE MONDE

« A la fin, le soleil se lève, et il ne reste que le rire et les larmes. C’est là qu’Allen est grand et que Woody est son prophète. »
-LE NOUVEL OBSERVATEUR

« Woody Allen, en metteur en scène brillant, privilégie la spontanéité des comédiens. Attentif à leurs faits et gestes, il aime tourner avec peu de prises. Anticipant le résultat. Celui-ci est à la hauteur de ses espoirs. Convaincant. »
-LE FIGAROSCOPE

« Beau, le film l'est assurément, et même somptueux. L'extraordinaire talent narratif d'Allen ne devrait plus surprendre. Lorsque la grande image est enfin reconstituée, tout est si merveilleusement harmonieux que les pièces qui paraissaient anodines se trouvent à des emplacements-clés. »
-POSITIF

FILM D’OUVERTURE – CANNES 2016

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -